La jarretière, une tradition qui a du piquant…

Photo: freewaystofarms

 

Nous avons tous déjà vu la scène: le mari qui (après avoir pris quelques verres) enlève la jarretière de sa nouvelle femme devant ses proches, à l’aide de ses dents. Ou ce même mari qui la jette par-dessus son épaule.. Aujourd’hui, cet acte fait partie des nombreuses traditions reliées au mariage; mais saviez-vous que, au départ, la jarretière servait réellement à quelque chose?

Au Moyen-Âge, en France, la jarretière symbolisait le mariage qui n’était pas encore consommé. Il avait donc une fonction similaire à celle de la ceinture de chasteté, mais était un peu plus facile à mettre en scène lors d’une soirée festive où les gens dansent. Il faut se rappeler qu’à cette époque le mariage était une affaire de communauté. À l’époque, il n’était donc pas du tout hors de l’ordinaire que les invités s’assurent que la mariée n’ait pas perdu sa jarretière et, en même temps, son innocence.

Au fil du temps, la jarretière est devenue pour les hommes ce qu’est le bouquet pour les femmes. Devant une foule d’hommes célibataires, le marié la lance par-dessus son épaule droite. Celui qui l’attrapait avait de bonnes chances d’être le prochain à se retrouver devant l’autel.

De nos jours, la jarretière n’équivaut plus à la virginité de la future mariée, mais est restée un incontournable lors d’un mariage. Nous les retrouvons dans toutes les formes et couleurs, parfois même faites sur mesure. Elles font même parfois partie des séances photo au jour du mariage.

Afin que vous puissiez garder cette tradition plutôt épicée en vie, nous vous présentons nos coups de cœur!

Répondre