Comme au cinéma

 

Marie-Claude Giroux + Philippe Bélisle

31 août, Saint-Sauveur

 

mariage couple mariés

L’union de Marie-Claude et Philippe s’est écrite comme le scénario d’une comédie romantique. La leur commence avec la victoire de l’héroïne contre le cancer, se poursuit avec une demande en mariage au sommet de la Tour Eiffel et se conclut par la chorégraphie finale de Dirty Dancing, reproduite par les amoureux lors de leur réception. L’environnement enchanteur de l’Estérel, décoré dans les teintes de champagne et de rose pour l’occasion, se prêtait à merveille à la célébration, que le couple souhaitait à son image : chic et romantique. « Ce fut une journée de rêve, un vrai conte de fée. »

 

La robe Marie-Claude a été séduite par les détails de sa robe de mariée : « J’aimais beaucoup la dentelle, les brillants sur la ceinture. Je la trouvais délicate. »

 mariage robe de mariée

Le thème Le romantique et le vintage étaient à l’honneur dans la salle de réception, où les tables étaient parsemées de pétales et éclairées par des bougies.

 mariage décoration tables

La chorégraphie Le couple a suivi 11 heures de cours dans une école de danse pour pouvoir reproduire la célèbre danse finale du film Dirty Dancing, l’un des préférés de la mariée.

 mariage danse

L’ambiance Plutôt que de faire appel à un DJ, les mariés ont confié la tâche de faire danser leurs invités à un band.

 mariage band

Le cadeau d’invité Chaque invité s’est vu remettre une bonbonnière contenant des macarons.

 mariage cadeau d'invité macarons

LES DÉTAILS

Photographe : Catherine Dumontet | Lieu de la cérémonie : Église de Saint-Sauveur | Site de la réception : L’Estérel | Décoration et Fleurs : Carte Blanche | Robe : Créations Vézina | Complet : Waxman | Maquillage : Amélie Bertrand | Macarons : Point G | Gâteau : Gâteaux Cent façons | Musiciens : New Sensation | Papeterie : Invitations & Co.

 

Texte : Laurie Vanhoorne

One Response to “Comme au cinéma”

  1. Jean-Luc Legros

    Superbe la robe !!
    Quand à la bonbonnière avec les macarons … on m’aurait perdu à ce moment là ;)

    Répondre

Répondre